Syndrome post pilule

La naturopathie & syndrome post pilule

Vous avez dit stop ?

Vous avez souhaité ou avez dû arrêter votre contraception hormonale et notamment votre pilule ?

Ou, alors vous envisagez de l’arrêter bientôt ? Et bien vous êtes au bon endroit ! 

Que ce soit dans un but de conception (projet bébé) ou non, il est toujours bon d’avoir conscience que l‘arrêt de la pilule peut avoir des effets secondaires et indésirables. D’autant plus si vous aviez des problématiques avant la prise de cette contraception, il est fortement probable que vous ayez à leur faire de nouveau face ! 

Alors autant s’en prémunir ! Et, je suis là pour vous en parler et vous permettre d’avoir des pistes pour prévenir ces désagréments !

Vous avez arrêté, et maintenant c'est le bazar ?

Il y a fort à parier qu’à l’arrêt de votre contraception, votre corps montre des signaux  d’alarme tels que : 

  • Un Syndrome pré-menstruel (parfois bien carabiné).
  • Une aménorrhée inexpliquée (absence de cycle, dû à une absence d’ovulation et donc de règles).
  • Des douleurs menstruelles.
  • Des règles abondantes.
  • De l’acné sur le visage et/ou dans le dos.
  • Des migraines.
  • Des troubles digestifs (constipation et/ou diarrhées).

Ces signaux peuvent être dus à une surcharge de votre organisme d’hormones de synthèse. Ou encore dus des carences liées à la prise de ces hormones en continu

Problématiques féminines

C'est ce que l'on appel le Syndrome Post Pilule.

Le SPP est en fait une réaction de l’organisme. Un effet « rebond » possible à l’arrêt des hormones de synthèse. Ce dernier peut se traduire, comme énuméré plus haut, par tout un tas de réactions de l’organisme.

Mais pourquoi cet effet rebond ?

A l’arrêt de la contraception hormonale, votre organisme reprend son fonctionnement naturel. Mais il doit tout même effectuer le traitement des hormones de synthèse circulants dans le corps. 

Deux organes majeurs vont effectuer le travail de traitement et d’élimination :

1 - Votre foie

Votre foie va filtrer, nettoyer et traiter les « déchets » de votre organisme. Mais il peut aussi les stocker, notamment si il est surchargé avec un trop plein de molécules, d’autant plus de molécules de synthèse qui peuvent lui demander beaucoup de travail

De plus, tout changement physiologique soumet l’organisme à une forme de stress. Ainsi l’arrêt de ce traitement induit des changements au plus profond de votre organisme, qui pourront être remontés à votre attention sous forme de symptômes divers et variés (énumérés -en partie- au dessus). 

L’idéal sera donc de soutenir le travail de votre foie. De manière à lui permettre de filtrer et transformer les hormones (et le reste de vos déchets) de manière optimale.

Le meilleur moyen pour cela, est d’agir sur votre hygiène de vie (étonnant de ma part non ? 😉 ), en :

  • Adaptant votre alimentation.
  • Pratiquant une activité physique régulière et adaptée.
  • Chouchoutant votre sommeil et votre équilibre émotionnel

Par ailleurs, le foie a aussi pour rôle de transformer les molécules de manière à obtenir de façon assimilable les micronutriments (vitamines, minéraux, oligoéléments) de notre alimentation. Ces derniers sont les garants du bon déroulement de toutes vos fonctions corporelles physiques ET psychologiques.

Ainsi, un foie fatigué, saturé ou encore surchargé ne pourra pas effectuer cette synthèse correctement. C’est ainsi le début de la fatigue chronique, des carences, de l’inflammation, etc..

2 - Vos intestins

L’intestin, comme vous le savez, a pour fonction principale d’éliminer les déchets de votre organisme ! Mais il serait très réducteur de s’arrêter là. En effet, c’est au niveau de l’intestin grêle que se font les assimilations des nutriments apportés par l’alimentation et mis à disposition par votre foie. 

Les déchets avant d’être amenés dans l’intestin sont neutralisés par le foie. SAUF si votre foie n’a pas pu faire son travail de manière optimale. De plus, notre alimentation plus pauvre globalement, le stress moderne, la répétition de prise de traitement médicamenteux, y compris la pilule, vont agresser notre paroi intestinale sur le long terme.

Pourquoi est-ce embêtant ? 

Cette paroi : la muqueuse intestinale aussi appelée « barrière intestinale » est tapissée de cellules filtrant le passage des molécules dans la circulation sanguine. Par nature cette barrière est micro poreuse et est prévue pour ne laisser passer dans le sang que certaines molécules. Cette muqueuse bloque ainsi le passage de molécules nocives qui doivent continuer leur route au sein de l’intestin afin d’être évacuées

Quand le système digestif est agressé par une grosse quantité de molécules nocives de manière répétée, celui ci, s’affaiblit et va impacter le métabolisme digestif par un déséquilibre de la flore intestinale. Ce qui aura pour effet de rendre la muqueuse anormalement poreuse induisant des troubles digestifs. A terme une mauvaise assimilation micro nutritionnelle pourra être observée. 

Ainsi les nutriments et déchets pourront se retrouver à repasser dans la circulation sanguine et déclencher une sollicitation du système immunitaire allant jusqu’à une inflammation chronique de l’organisme. Votre corps se retrouve à gérer des éléments qui auraient dû être évacués, et par ailleurs, il manque de micronutriments qui auraient dus être assimilés et mis à la disposition de votre organisme pour assurer le bon déroulement de vos fonctions vitales.

C’est souvent là qu’apparaissent des problématiques de type :

  • Digestives : SII (Syndrome de l’intestin irritable), SIBO, maladie de Crohn, …
  • Cutanées : Eczéma, psoriasis, acné, …
  • Gynécologiques : endométriose, SOPK, …
N’hésitez pas à faire le point avec votre médecin ou votre gynécologue en vue de l’arrêt de votre contraception.
Mal au ventre

L'essentiel à retenir !

En conclusion, si vous souhaitez arrêter votre pilule, assurez vous que votre système digestif et votre foie soient en capacité de mener à bien leurs missions. Ceci vous évitera de vous épuiser et d’entretenir une inflammation chronique.

Ce travail de prévention sera d’autant plus bénéfique si vous souhaitez démarrer des essais bébé

Et si vous avez déjà arrêté et que vous rencontrez des désagréments, il sera toujours à temps de commencer un travail de fond pour rétablir l’intégrité de votre muqueuse intestinale.

J’espère que cet article pourra vous éclairer dans votre cheminement, n’hésitez pas à m’écrire pour me poser vos questions !

Besoin de faire le point ?

Vous venez d’arrêter votre contraception hormonale ou vous envisagez de le faire ? Nous pouvons faire le point ensemble lors d’un bilan pour vous aider à mettre en place un soutien et favoriser le retour de vos cycles naturels. Les consultations de suivi permettront de mettre en place des actions à long terme.

1

Mylène Fleury

Je suis Mylène,  conseillère en naturopathie spécialisée dans le soutien de l’équilibre féminin. L’hygiène de vie a toujours occupé une place importante dans ma vie. Je suis tombée dans la marmite depuis toute petite, initiée par mes grands parents. Au cours de ma vie de femme j’ai été confrontée à des questionnements auxquels j’ai eu parfois du mal à trouver des réponses claires et ne me permettant pas de faire mes propres choix de manière éclairée.