Hygiène intime

Hygiène intime et flore vaginale

L'hygiène intime et la flore vaginale, intimement liées ?

L’hygiène intime est un axe très important dans la vie d’une femme. Par soucis de confort bien sûr mais surtout pour notre santé. En effet, il convient de respecter quelques bonnes pratiques pour éviter les inconforts et autres désagréments : irritations, sécheresse et déséquilibre de la flore vaginale !

Ces déséquilibres qui peuvent mener à des mycoses, vaginoses ou encore à des troubles de la fertilité !

Je vais te dérouler ici, les bonnes pratiques simples et basiques pour te permettre de préserver ta flore vaginale. Certaines sont relativement innées mais d’autres sont plus subtiles et nous n’y pensons pas toujours !

Flore intime

Focus sur la flore vaginale.

La flore vaginale est composée de milliers de bactéries qui jouent un rôle important dans le maintien dun environnement intime sain et sûr. Les bactéries bénéfiques aident à maintenir un pH approprié qu’à prévenir les infections et les irritations. Les « bonnes bactéries » peuvent également lutter contre les bactéries nocives qui causent des infections et des irritations..

Mais alors qu’en est-il du déséquilibre ? 

Une hygiène de vie destructurée (alimentation appauvrie ou déséquilibrée, déshydratation, problèmes digestifs, …) couplée à des  pratiques inadaptées au quotidien va favoriser l’extinction de « bonnes bactéries ». Laissant de plus en plus place aux « mauvaises bactéries » ou à la prolifération de champignons faisant le lit des infections localisées : vaginoses et mycoses par exemple.

En quoi la naturopathie peut m'aider à soutenir ma flore intime ?

Lhygiène intime féminine regroupe lensemble des pratiques et des soins visant à maintenir une bonne hygiène intime. Elle permet de prévenir les infections et les irritations. La naturopathie, quant à elle, est une approche préventive qui favorise lutilisation de méthodes naturelles dans le but de maintenir la santé et le bienêtre. Elle est basée notamment sur des pratiques d’hygiène de vie. Le but ultime étant de préserver ou de retrouver une bonne hygiène intime féminine. Le tout en encourageant lutilisation de techniques et produits naturels. Elle a donc toute sa place pour soutenir votre flore intime ou vous permettre de la rééquilibrer à long terme !.

Les bonnes pratiques

👉 Pas de douches vaginales. Le microbiote vaginal se débrouille très bien tout seul, l’intérieur du vagin est auto nettoyant ✨. Il te suffit de laver uniquement l’extérieur : ta vulve.

👉 Se laver d’avant en arrière (ça vaut aussi quand tu t’essuies aux toilettes). Cela peut paraître bête mais ça vaut toujours le coup de le rappeler ! La physiologie féminine fait que l’orifice anal n’est pas bien loin de l’orifice vaginal et qu’il est plus facile de se contaminer.

👉 Si tu utilises un produit d’hygiène intime il faudra sélectionner des produits spécifiques au PH adapté. C’est à dire sans alcool et sans parfum. Celui-ci  préservera l’hydratation naturelle de la peau. Attention donc à la compo’ !

👉 Je sèche la zone intime délicatement sans frotter : en tapotant.

👉 Je fais attention à la composition des protections hygiéniques (pas de protection parfumées, composants chimiques, ..).

👉 Attention également à la composition des sous vêtements : le coton reste le meilleur tissu pour favoriser la respiration ! 

👉 J’évite de porter de vêtements trop serrés. De façon à laisser la zone respirer et « refroidir ». Ainsi, je veille à bouger régulièrement si j’ai un quotidien sédentaire.

👉 J’évite de porter des tampons hygiéniques si mon flux est insuffisant. Même en tout début de règles ou à la fin, il est déconseillé de porter un tampon qui a un fort pouvoir absorbant. Ce qui aura pour effet de favoriser la sécheresse vaginale. De plus il risquerait de vous brûler ou vous irriter lors de l’insertion ou le retrait.

👉 Je limite l’utilisation des protège slips. Je sais que certaines femmes utilisent des protèges slip sur une grande partie de leur cycle pour absorber les sécrétions vaginales qu’elles jugent inconfortables. Dans ce cas je conseille de plutôt changer de sous vêtements plusieurs fois dans la journée. Ou d’utiliser une culotte menstruelle à faible flux. Les protèges slip jetables étant également à fort pouvoir absorbant peuvent générer sécheresse et irritations.

Quid des produits d'hygiène intime.

Hygiène intime

Tu peux utiliser des produits spécifiques à des moments particuliers comme le post partum, en cas de pratique sportive intense, en péri-ménopause. Je t’invite cependant, à toujours bannir les produits qui contiennent de l’alcool et/ou du parfum. Ces derniers favorisent la sécheresse vaginale et les irritations. Ils peuvent être eux-mêmes responsables de l’apparition des déséquilibres. 

Ca pique, ça gratte, ça brûle, tu te sens irritée, asséchée, tu observes une odeur ou encore des pertes de couleurs et/ou consistances anormales ? 

Je te conseille en premier lieu, de consulter un professionnel de santé (médecin, gynécologue ou sage femme) qui effectuera un prélèvement pour déterminer le traitement qui te sera adapté. Ce traitement ne sera pas le même si c’est une vaginose ou une mycose par exemple.

Tu fais face à des récidives à chaque cycle ? Chaque coup de stress ou de fatigue ? 

C’est le moment de faire le point sur ton hygiène de vie globale : alimentation déséquilibrée, manque d’hydratation, tabac, excès de sucre, problèmes digestifs, … . Si le problème subsiste et récidive c’est que le déséquilibre est plus profond et c’est là que la naturopathie aura tout son intérêt  !

Tu souhaites retrouver l'équilibre ?

Tu souhaites aller plus loin et améliorer ton quotidien mais tu as besoin d’en savoir plus pour te lancer ?

Je propose des appels découvertes, gratuits et sans engagements : ils te permettent de m’exposer ta problématique ou ton besoin, quant à moi, je peux t’exposer plus en détail le type d’actions que l’on peut mettre en place pour t’aider à retrouver TON équilibre ! 

0

Mylène Fleury

Je suis Mylène,  conseillère en naturopathie spécialisée dans le soutien de l’équilibre féminin. L’hygiène de vie a toujours occupé une place importante dans ma vie. Je suis tombée dans la marmite depuis toute petite, initiée par mes grands parents. Au cours de ma vie de femme j’ai été confrontée à des questionnements auxquels j’ai eu parfois du mal à trouver des réponses claires et ne me permettant pas de faire mes propres choix de manière éclairée.